Archives par mot-clé : Patrimoine

N°135, octobre 2014 – Politique de la nostalgie

couv135L’Afrique serait-elle nostalgique ? Le passé est y souvent évoqué comme un temps des possibles. L’idée même de développement est devenue un objet de nostalgie, porteur de projections et d’anticipations désormais révolues. Que faire de propos qui sont difficiles à entendre, surtout quand ils expriment un regret du colonialisme ou des régimes autoritaires ? Ce dossier repère les espaces sociaux et politiques où émergent ces prises de positions. Il montre qu’elles ne sont pas les simples produits d’un effet de génération ni d’une expérience de déclassement. Au-delà des discours, les enquêtes réunies ici se tournent vers les ancrages matériels de la nostalgie. Parcourant des paysages ou scrutant des bâtiments, elles questionnent les modalités empiriques d’une ethnographie des traces et explorent la dimension politique des expériences affectives du temps.

Continuer la lecture de N°135, octobre 2014 – Politique de la nostalgie

Restes du développement et traces de la modernité en Afrique, par Guillaume Lachenal et Aïssatou Mbodj-Pouye

intro135Introduction au dossier « Politiques de la nostalgie », Politique africaine n° 135.

Quelque part dans un pays d’Afrique, quelques années après l’indépendance, un village est rassemblé pour la visite du préfet. Alors que les autorités se sont succédé à la tribune pour appeler les citoyens à travailler et à payer l’impôt, une vieille dame se lève et interpelle le préfet : « je voulais demander : l’indépendance va finir quand ? ». La petite histoire a été racontée maintes fois1, située dans les années 1960 en Guinée, dans les années 1990 en Côte d’Ivoire, en passant par le Mali, la République Démocratique du Congo, le Nigeria, l’Angola, le Cameroun ou encore la Gambie, où l’on dit que la vieille dame s’est adressée directement au Président. Les médias occidentaux ont parfois repris l’anecdote, instantané d’un continent perdu pour le développement, trahi par ses gouvernants, mais toujours distrayant, même dans le constat de son échec. Continuer la lecture de Restes du développement et traces de la modernité en Afrique, par Guillaume Lachenal et Aïssatou Mbodj-Pouye

  1. Par exemple : T. Bah, Mon combat pour la Guinée, Paris, Karthala, 1996, p. 313 ; R. L Swarns « Angola Tries to Step Back from War’s Abyss », New York Times, 24 décembre 2000, p. 6, cité dans W. C. Bissell, « Engaging Colonial Nostalgia », Cultural Anthropology, vol. 20, n° 2, 2005, p. 215-248, ici p. 217 ; A. R. Mustapha, « When Will Independence End ? Democratization and Civil Society in Rural Africa » in L. Rudebeck, O. Tornquist, et V. Rojas (dir.), Democratization in the Third World, Basingstoke, Macmillan, 1998, p. 222-234. Les requêtes « When Will Independence End ? » et « quand l’indépendance va finir ? » renvoient à au moins une dizaine d’articles et de forums de discussions sur internet. []