Archives par mot-clé : Centrafrique

La Centrafrique, de la rébellion Séléka aux groupes anti-balaka (2012-2014) : Usages de la violence, schème persécutif et traitement médiatique du conflit, par Andrea Ceriana Mayneri

conjoncture134Depuis la fin 2012, la Centrafrique traverse une crise militaire, politique et sociale particulièrement grave, rythmée par l’augmentation des violences qui opposent des membres de l’ex-rébellion Séléka – qui avait pris le pouvoir par les armes à Bangui au mois de mars 2013 et qui contrôle aujourd’hui de vastes régions à l’intérieur du pays1 – et des formations d’autodéfense dites « anti-balaka », montées en puissance à l’automne-hiver 2013-2014, qui s’en prennent en particulier aux communautés musulmanes établies sur le territoire. Cette situation dégradée, à laquelle les missions militaires internationales déployées dans les derniers mois ne semblent pas avoir apporté de solution2, se répercute sur les populations civiles par le biais de diverses exactions, de déplacements forcés, d’assassinats et de destruction de villages, dans des contextes où font défaut les services les plus essentiels. Continuer la lecture de La Centrafrique, de la rébellion Séléka aux groupes anti-balaka (2012-2014) : Usages de la violence, schème persécutif et traitement médiatique du conflit, par Andrea Ceriana Mayneri

  1. Comme on le verra plus loin, la Séléka a été officiellement dissoute au mois de septembre 2013 par Michel Djotodia, l’un des chefs de la rébellion qui s’était autoproclamé président de la République après le coup d’État du 24 mars 2013. Mais cette décision n’a pas eu d’effets sur les formations armées qui continuent de contrôler d’importantes régions à l’intérieur du pays. Lors d’une réunion qui s’est tenue dans le Nord de la Centrafrique le 11 mai 2014, la Séléka s’est dotée d’un nouvel état-major qui s’est ensuite installé dans la ville de Bambari, à 400 km de Bangui. []
  2. La résolution 2127 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 5 décembre 2013 a autorisé le déploiement de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) appuyée par les forces militaires françaises. La résolution 2149 du 10 avril 2014 prévoit la création et le déploiement d’une Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation en RCA (MINUSCA) qui devrait prendre, au mois de septembre 2014, le relais de la MISCA. Le 1er avril 2014, le Conseil de l’Union européenne a lancé l’opération militaire de l’UE en République centrafricaine (EUFOR RCA). []