Catégorie : Numéros parus

N°163 – Paysages moraux des drogues

Le commerce et la consommation de produits psychoactifs ne sont pas nouveaux en Afrique, et marquent d’une manière ou d’une autre le quotidien de nombreuses populations. Ce dossier interroge les évolutions de l’économie politique des drogues sur le continent…

1

N°159 : Mobilités de classe

Les textes réunis ici proposent une approche dynamique, relationnelle et localisée des positions sociales afin d’appréhender les mobilités sociales des familles africaines avec la migration.

0

N°158 : Soudan. Jusqu’au bout du régime al-Inqaz

En revenant sur trois décennies d’autoritarisme, les articles de ce dossier tentent de saisir au plus près des acteurs les négociations qui s’opèrent avec le pouvoir autoritaire et les manières dont ces pratiques participent à la formation de l’État soudanais, ici depuis le déploiement du régime dit « islamiste » en 1989 jusqu’à sa chute en avril 2019.

0

N°157 : L’ordinaire de la folie

L’objectif de ce dossier, rassemblant historiens et anthropologues, est de contribuer au renouvellement des approches sur la folie à partir de l’étude de l’ordinaire entendue d’abord prosaïquement comme une attention portée au registre du commun ou du quotidien.

1

N°155 : l’Afrique carcérale

Pour le continent africain, il s’agit de « sortir de la grande nuit » carcérale, pour emprunter à Achille Mbembe le titre de son ouvrage, non pas seulement pour comprendre le fonctionnement des institutions pénitentiaires africaines et leur diversité, mais aussi pour donner une place à ces lieux à l’échelle internationale, tant dans le champ académique traitant de l’analyse du fait carcéral que dans le débat public et inter-institutionnel sur la prison. Cette nécessité est à l’origine du programme « Économie de la peine et de la prison en Afrique » (Ecoppaf) dont est issu ce numéro.

0

Le n° 154 de Polaf vient de paraître : Politiser le travail domestique

Ce dossier entre en résonance avec un corpus déjà riche, revendiquant de faire du travail domestique un objet d’histoire et de sociologie, en assumant l’idée qu’aucune forme de division du travail n’est inscrite naturellement comme invariant. À partir de données inédites et de terrains nouveaux, il met aussi en lumière, au-delà des apparences, l’objet « domestique » comme étant fondamentalement et légitimement politique.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search