Auteur : perrot

0

Tribune: « Non, l’Afrique n’est pas, ni de près ni de loin, la cible privilégiée des essais cliniques », Fred Eboko, Le Monde, 8 avril 2020

Le chercheur Fred Eboko revient, dans une tribune au « Monde », sur la polémique déclenchée par deux scientifiques français proposant de tester sur le continent un vaccin contre le coronavirus. Tribune. La controverse issue de l’échange entre deux scientifiques sur la chaîne LCI, mercredi 1er avril, provoque un déferlement de réactions. L’indignation...

0

Audiovisuel africain et capitalisme global

  28/01/2020                   16:30 ▸ 19:30 Cet événement aura lieu en au / The session will take place atCERI – 56, rue Jacob – 75006 ParisSalle de conférence – RdC / Conference Room (GF)     Séminaire de l’Association des Chercheurs de Politique...

Politique africaine rejoint le mouvement de grève des revues en sciences humaines et sociales

Motion du 16 janvier 2020 Le comité de rédaction de Politique africaine s’oppose au projet de réforme des retraites et de l’assurance chômage, ainsi qu’à la loi de programmation pluriannuelle de la recherche portée par le gouvernement. Le comité affirme son engagement dans le mouvement social en cours et se...

0

Sadio Soukouna rejoint l’ACPA

Sadio Soukouna est politiste post-doctorante à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), UMR Développement et Sociétés. Elle a travaillé sur les effets des mobilités et de l’engagement transnational des migrants maliens, la reconfiguration des politiques locales en France et au Mali et la formulation de politiques publiques au Mali sous l’influence de la rente migratoire.

0

AAC Rwanda : la trajectoire de l’État après le génocide

Dossier coordonné par Benjamin Chemouni (Université de Cambridge) Date limite d’envoi des propositions : 25 octobre 2019 Contexte et objectif Ce dossier vise à offrir une meilleure compréhension de la trajectoire de l’État rwandais depuis le génocide. Il remédiera ainsi à une lacune de la littérature francophone qui s’est surtout concentrée...

AAC Classes sociales et migrations. La reproduction sociale des familles par les mobilités

Dossier coordonné par Amélie Grysole (CNAM) et Doris Bonnet (IRD) Date limite d’envoi des propositions : 10 octobre 2019 Ce dossier thématique de la revue Politique africaine porte sur les liens entre la production des classes sociales et les dynamiques de circulations internationales au sein des familles subsahariennes. Il s’agit de...

Podcast : « L’identification des personnes en Afrique entre surveillance et reconnaissance : Biomaîtriser les identités »

Ecouter en ligne le podcast du débat qui s’est tenu à La Colonie (barrée) le 13 mai 2019 A l’occasion de la parution du dernier numéro de la revue Politique africaine, « Bio-maîtriser les identités? », ce débat interroge les effets de l’expansion rapide des technologies biométriques d’identification des personnes...

Biomaîtriser les identités? État documentaire et citoyenneté au tournant biométrique (Politique africaine 2018/4, n° 152, P. 5-29).

par Séverine Awenego Dalberto, Richard Banégas et Armando Cutolo Dans les pays émergents du « Sud global », sans doute plus qu’ailleurs dans le monde, la biométrie connaît un essor spectaculaire, comme en témoigne l’expérience indienne du système « Aadhaar » d’identification des personnes qui, malgré ses déboires, a déjà...

0

N° 152 – Biomaîtriser les identités

L’Afrique connaît, depuis le tournant du siècle, une expansion rapide des nouvelles technologies d’identification des personnes. Alors que près de la moitié de la population du continent ne serait pas dotée d’une identité légale, la biométrie apparaît comme la solution miracle pour lutter contre la fraude électorale, certifier les comptes...

Rencontre-débat le 13 mai 2019 à La COLONIE (barrée) autour du numéro « Biomaîtriser les identités »

Lundi 13 mai 2019, de 18h30 à 20h30, à La Colonie (barrée), 128 rue La Fayette, à Paris, aura lieu la présentation du dernier numéro de Politique africaine, sous la forme d’une table-ronde intitulée « L’identification des personnes en Afrique entre surveillance et reconnaissance: Bio-maîtriser les identités  »