N°164 – Eboussi Boulaga : défaites utopies

Le débat sur l’existence d’une philosophie africaine a capté la seconde moitié du XXe siècle. Ce dossier entend rompre avec ce questionnement en se consacrant à la pensée du philosophe camerounais Fabien Eboussi Boulaga (1934-2018). Il propose la relecture d’une oeuvre majeure de la théorie contemporaine qui a opéré une critique radicale des pratiques philosophiques continentales. Analysant les vécus ordinaires, des événements politiques majeurs telles les conférences nationales, cette oeuvre dessine une voie singulière et féconde pour penser les devenirs, existentiels et politiques, de l’Afrique. Que peut dire la philosophie des situations africaines, coloniales et postcoloniales ? Quel dialogue engage-t-elle avec les sciences humaines et sociales ? Voici les questions auxquelles les contributions tentent de répondre à partir d’analyses sur l’évènement, la topographie, l’espace, l’extirpation ou la figure de l’intellectuel.

Pour aller plus loin

Entretien – Nadia Yala Kisukidi : « La question qui structure la vie politique française est celle du racisme », Joseph Confavreux, Mediapart, 9 avril 2022

Page 5 à 15
Page 17 à 36
Page 37 à 54
Page 73 à 86
Page 87 à 100

Recherches

 
Page 101 à 120

Conjonctures

Page 121 à 140

Revue des livres

 
Page 165 à 178

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
mathieulonglade (24 mars 2022). N°164 – Eboussi Boulaga : défaites utopies. Politique africaine. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/sxz8


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search