Invitation: Journée d’étude “Écrire l’Afrique aujourd’hui”, 25 novembre 2021

 

L’ACPA vous invite à la journée d’études

ÉCRIRE l’Afrique aujourd’hui :

la revue POLITIQUE AFRICAINE

et les sciences sociales

25 novembre 2021

(Fondation Lucien Paye, Cité internationale universitaire, 47 boulevard Jourdan, 75014 Paris)

Vous pourrez également assister à notre événement via zoom : https://sciencespo.zoom.us/j/8295239866

Télécharger le programme final 40 ans Politique africaine en format PDF

 

9h30 : Mot d’accueil

Sandrine Perrot, Sciences Po-CERI, directrice de publication de Politique africaine et présidente de l’Association des chercheurs de Politique africaine

9h40 : Ouverture

Jean-François Bayart, Professeur à l’IHEID de Genève, Titulaire de la chaire Yves Oltramare,  fondateur de la revue

Christian Coulon, professeur des universités émérite, co-fondateur de la revue

10h-12h30 : Table Ronde

« Politique par le bas », « Historicités endogènes », « modes populaires d’action politique », « autonomie des sociétés locales ». Quelles résonnances contemporaines ?

Modérateurs : Richard Banégas, Sciences Po – CERI et Vincent Bonnecase, CNRS- Imaf

La création de Politique africaine, dans les années 1980, s’était inscrite dans un vaste moment de mise en doute de grandes clés d’analyse qui lisaient les sociétés africaines à travers les rapports de subordination qui, historiquement, avaient marqué et continuaient de marquer leurs relations avec le reste du monde. Cela allait de pair avec un mouvement d’extension de ce que l’on peut entendre comme « politique », lequel invitait à investir de nouveaux objets et de nouvelles manières de les appréhender, au-delà même des terrains africains. En quoi de telles approches restent-elles heuristiques pour comprendre aujourd’hui les sociétés et les diasporas africaines ? Comment ont-elles évolué dans un contexte académique et politique où les approches structurelles de la domination ont connu un net déclin, où les marges d’action des acteurs sont valorisées et où il est devenu plus commun d’aller chercher le politique en dehors de ses espaces d’expression les plus évidents ? Ces approches se sont-elles routinisées ? Comment sont-elles aujourd’hui reçues – notamment en Afrique – alors que d’autres formes de pensées critiques émergent autour des asymétries qui marquent le champ même des études africaines ?

 Intervenants :

  • Laurent Fourchard, Sciences Po – CERI
  • Katrien Pype, Université de Louvain
  • Ousmane Zina, Université de Bouaké, Côte d’Ivoire
  • Jean-Pierre Olivier de Sardan, EHESS de Marseille, CNRS et LASDEL (Niger)
  • Aïssatou Mbodj-Pouye, Imaf-CNRS
  • Zekaria Ould Ahmed Salem, Université de Northwestern

 

12h30-14h: Pause déjeuner

  

14h00-17h30 : TABLE RONDE

Produire et publier les sciences sociales sur l’Afrique aujourd’hui

 Présidence : Sabine Planel, Imaf-IRD, co-rédactrice en chef de la revue

 

 Mot d’ouverture

Robert Ageneau et Xavier Audrain, ancien directeur et directeur de la maison d’édition Karthala

 

Introduction (à distance)

Jean Copans, Professeur émérite Université Paris Descartes

 

Modérateurs – partie I : Roland Marchal, CNRS- CERI et Alexis Roy, CNRS – Imaf

15h45-16h00 : pause-café

 Modérateurs partie 2 : Didier Péclard, Université de Genève et Boris Samuel, IRD et co-rédacteur en chef

Pendant la deuxième partie de journée, nous nous interrogerons sur les conditions de production, de circulation et de publication des savoirs en Afrique et sur l’Afrique aujourd’hui. Comment la standardisation des publications académiques face aux normes des évaluations et classements des revues impacte-t-elle la production et les lieux de production des savoirs ? Comment la contractualisation des projets de recherche transforme-elle le travail de chercheur ? Nous aborderons également les contraintes politiques et structurelles de la production des savoirs en Afrique. Le défi heuristique originel de Politique africaine était celui de lire l’Afrique autrement. Il perdure aujourd’hui alors que sur le continent notamment se multiplient les revendications d’un autre mode d’écriture et de lecture du politique en Afrique comme le montre la prégnance des débats autour du post-colonialisme ou de la décolonisation des savoirs. Par-delà les défis éditoriaux, c’est bien la question de l’engagement académique politique des publications sur l’Afrique qui se pose aujourd’hui pour entretenir la vivacité des savoirs et sa diversité tant dans ses objets, ses approches que ses mises en forme.

 Intervenants :

  • Marie-Emmanuelle Pommerolle, Université Paris 1-Imaf et ancienne rédactrice en chef
  • Vincent Foucher, CNRS-LAM, et ancien rédacteur en chef
  • Mamoudou Gazibo, Université de Montréal
  • Fred Eboko, IRD Abidjan
  • Amzat Boukari-Yabara, Ecole Politique Africaine (EPA)
  • Filip de Boeck, Université de Louvain

 

17h30-18h30: Célébration autour des travaux de Dominique Malaquais

 

Organisé par l’Association des chercheurs de Politique africaine (ACPA) en partenariat avec :

 

Cet événement se tiendra dans le respect des règles sanitaires en vigueur.



Citer ce billet
Sandrine Perrot (2021, 12 novembre). Invitation: Journée d’étude “Écrire l’Afrique aujourd’hui”, 25 novembre 2021. Politique africaine. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sxyx

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search