Paroles de rédac-chef : Jean-François Bayart

Jean-François Bayart est professeur à l’Institut des hautes études internationales et de développement (IHEID, Genève), où il est titulaire de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain » depuis 2015.

Spécialiste de sociologie historique et comparée du politique, il a consacré ses premières recherches à la formation de l’Etat en Afrique subsaharienne (L’Etat au Cameroun, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1979 ; L’Etat en Afrique. La politique du ventre, Fayard, 1989), en développant une problématisation du « politique par le bas », notamment dans les pages de la revue Politique africaine qu’il a pris l’initiative de créer en 1980 en associant un groupe de chercheurs et les éditions Karthala.
Il a ensuite élargi sa réflexion comparative en publiant L’Illusion identitaire (Fayard, 1996), Le Gouvernement du monde. Une critique politique de la globalisation (Fayard, 2004), L’Islam républicain. Ankara, Téhéran, Dakar (Albin Michel, 2010), Les Etudes postcoloniales. Un carnaval académique (Karthala, 2010), Le Plan cul. Ethnologie d’une pratique sexuelle (Fayard, 2014), Les Fondamentalistes de l’identité. Djihadisme versus laïcisme (Karthala, 2016) et L’Impasse national-libérale. Globalisation et repli identitaire (La Découverte, 2017), et en dirigeant (ou codirigeant) plusieurs ouvrages collectifs, dont La Réinvention du capitalisme (Karthala, 1994) et La Greffe de l’Etat (Karthala, 1996).
Dans le même temps il a maintenu son intérêt pour l’Afrique en publiant notamment, ces dernières années, Etat et religion en Afrique (Karthala, 2018), Violence et religion en Afrique (Karthala, 2018) et – en collaboration avec Ibrahima Poudiougou et Giovanni Zanoletti – L’Etat de distorsion en Afrique de l’Ouest. Des empires à la nation (Karthala, 2019).

Jean-François Bayart a été directeur du CERI (1994-2000), consultant permanent du Centre d’analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères (1990-2005) et président du Fonds d’analyse des sociétés politiques (2003-2019). Il a enseigné à Paris, Lausanne, Turin et Genève.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search