Paroles de rédac-chef : Julien Brachet

A l’occasion des 40 ans de Politique africaine, chaque semaine des rédacteurs/rédactrices en chef témoignent : ils/elles reviennent sur leur relation à la revue et sur son influence dans leur trajectoire de chercheur.

Je suis entré à l’ACPA un peu par hasard et beaucoup par amitié. Avec Vincent (Bonnecase), qui faisait partie du comité de rédaction de Politique africaine depuis des années, on était ami depuis qu’on était étudiant et on avait déjà travaillé ensemble avec un plaisir partagé. Donc naturellement, quand il m’a proposé de reprendre la rédaction en chef de la revue avec lui, j’ai dit non. J’avais plein de bonnes raisons de dire non. Six mois plus tard, au cœur de l’été, j’ai accepté. Et au mois de septembre 2018, nous voilà embarqués tous les deux dans une aventure toute autre que ce qu’on avait imaginé. On n’avait pas réalisé le travail scientifique et bureaucratique que cela représentait (en l’absence de poste permanent de soutien à la revue), ni que la revue accusait un certain retard à cette époque et qu’il nous faudrait le résorber au plus vite. On s’est retrouvé à travailler pour Polaf cinquante heures par semaine. On s’appelait pendant des heures chaque jour pour parler du fonctionnement de la revue, des futurs dossiers thématiques, des textes et des évaluations. On ne faisait que ça, tous les jours, weekend et vacances compris. Le plus dur, ça a été de demander à tout le monde de travailler vite, notamment dans un contexte marqué par les mobilisations sociales – dont le mouvement des « revues en lutte » – et les confinements autoritaires de la population pour cause de pandémie. C’est l’occasion de remercier une nouvelle fois tou·te·s celles et ceux qui ont joué le jeu avec entrain : les membres du comité de rédaction, les autrices et auteurs, les évaluateurs et évaluatrices, et bien sûr Yann et Bärbel. Le résultat de ce travail immense, c’est qu’on vient de sortir huit numéros en un an. Maintenant on regarde vers les 40 ans de la revue, en 2021. Pour fêter cet anniversaire, on prépare un numéro un peu hors-norme – merci à Xavier, des éditions Karthala, de nous suivre une fois de plus dans ce qui reste à chaque fois un bricolage professionnel tiraillé entre des exigences parfois divergentes, mais un bricolage toujours stimulant et joyeux.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search