Introduction au n°157 :  » Penser la folie au quotidien » par Gina Aït Mehdi et Romain Tiquet (accès libre)

Dessin de Nadia Attari, École Soudjo, Niamey, Niger, 2001

Cette illustration provient d’un concours international organisé par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) en 2001 (Regards d’enfants) pour la promotion de la santé mentale. Le dessin a été fait par un élève de classe primaire à Niamey au Niger. Il représente un « fou » juché sur un tas d’ordures marquant une distance avec sa mère, laquelle apparaît dans la difficulté de lui venir en aide. La folie est ici associée par cet enfant à une catégorie évocatrice de certaines manifestations considérées comme asociales (saleté, nudité ou débraillement) en Afrique subsaharienne ((É. Guitard, « Le fou, le génie et le tas d’ordures : la passion des déchets comme marqueur de la folie dans la ville de Garoua (Cameroun) », in E. Rothmaler, R. Tchokothe et H. Tourneux (dir.), L’homme et la santé dans le bassin du lac Tchad. Proceedings of the 14th Mega-Chad Conference, Bayreuth, 15-17 April 2010, Cologne, Rüdiger Köppe, 2012, p. 91-108.)) De même, la présence de la mère sur ce dessin évoque le rôle de la famille, où la solidarité apparentée relève d’un devoir moral fort face à la maladie (mentale)….. Lire la suite en libre accès sur Cairn


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search