N°115 : Fin de règne au Gabon

Le décès, en juin 2009, d’Omar Bongo Odimba, doyen des chefs d’État du continent, semblait marquer un changement d’époque en Afrique centrale. Les rivalités entre successeurs potentiels, l’éclatement des divisions au sein du parti au pouvoir et les critiques croissantes de l’héritage du « bongoïsme » ont fait naître l’espoir d’une première alternance au Gabon dans une atmosphère de fin de règne. Pourtant, au sortir des élections contestées d’août 2009, le corps politique d’Omar Bongo a pu poursuivre son règne dans celui de son fils Ali. L’alchimie gabonaise de la « rupture dans la continuité » reproduit ainsi un système qui se donne à voir comme une « dystopie tropicale ». Ce dossier donne des clés pour comprendre le fonctionnement de ce système, tout en explorant les mobilisations populaires qui le menacent.

 
Pages 7 à 26
Pages 27 à 46
Pages 47 à 65
Pages 67 à 73
Pages 99 à 122
 

Recherches

Pages 137 à 153
Pages 155 à 173
 

Conjoncture

Pages 197 à 210
 

Lectures

Pages 211 à 220
Pages 221 à 232

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.