N°73 : L’État en voie de privatisation

Privatisation des douanes, concession de services publics, privatisation des entreprises publiques, développement du mercenariat et des officines de sécurité, collecte des impôts par des sociétés privées, prise en charge des dépenses sociales par des fondations privées, expansion du commerce transfrontalier… Doit-on interpréter ces processus comme des manifestations du retrait de l’État et de la montée inexorable du marché et des « réseaux » ?

Ce dossier propose une lecture autre de cette actualité africaine en posant l’hypothèse de la « privatisation de l’État » : loin d’assister à une perte de souveraineté et une « faillite des États », nous voyons plutôt se redéployer les formes de l’action publique et les modes d’exercice du pouvoir étatique, qui prennent de plus en plus souvent les traits d’un « gouvernement indirect ».

Dossier 

Introduction au thème
La « décharge », nouvel interventionnisme
Béatrice Hibou

Privatisations des économies et des États africains. Commentaires d’un historien
Mamadou Diouf

La fin des territoires nationaux ?
État et commerce frontalier en Afrique centrale
Karine Bennafla

La dette publique est-elle privée ?
Traites, traitement, traite : modes de la dette africaine
Olivier Vallée

Des contresens possibles de la globalisation
Privatisation de l’État et bienfaisance au Soudan et au Somaliland
Roland Marchal

La Fondation Eduardo dos Santos (Fesa)
À propos de « l’investissement » de la société civile par le pouvoir angolais
Christine Messiant

Du gouvernement privé indirect
Achille Mbembe

Conjoncture

Kivu : l’enlisement dans la violence
William Barnes

L’Afrique du Sud à la veille d’une consultation décisive
Jean-François Bayart, Stephen Ellis et Béatrice Hibou

La politique économique sud-africaine face à la mondialisation
Jean-Pierre Cling

Magazine

Débat

Rwanda. Réflexions sur les rapports parlementaires de la Belgique et de la France

Terrain

« Touche pas à mon khat ! »
Rivalités meru-somali autour d’un commerce en pleine expansion
François Grignon

La popularisation de la violence politique au Congo
Rémy Bazenguissa-Ganga et Patrice Yengo

Lectures

Autour d’un livre
Mamdani (Mahmood), Citizen and subject. Contemporary Africa and the Legacy of Late Colonialism, Princeton, Princeton University Press, 1996, 253 pages

La revue des livres

La revue des revues
Rubrique réalisée par Michèle Boin


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.