Impôts et pratiques fiscales : interroger la signification et les usages de la formalité

Oliver Owen (Traduit par Roxane Schuller-Green)

En appelant à étudier les politiques de taxation en Afrique, qui participent de la distinction entre formel et informel1, ce dossier vise à saisir les perspectives nouvelles ouvertes par des travaux de recherche récents, tant sur la fiscalité elle-même que sur la nature et le fonctionnement des États africains. Nombre de gouvernements africains, prenant acte de l’imprévisibilité croissante des prix des ressources naturelles sur les marchés mondiaux ainsi que de l’incertitude de l’aide internationale, se sont récemment concentrés sur la réforme de leur fiscalité. Cette volonté de maximiser les recettes publiques a été fortement soutenue par de nombreux bailleurs internationaux qui y ont vu l’opportunité d’effectuer une transition dans les formes d’aides apportées, en passant des transferts monétaires à long terme à un soutien plus réduit
pour un autofinancement2. La taxation du secteur informel a souvent été mise en avant par les technocrates du développement et les institutions donatrices comme une…. Lire la suite


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.