N° 145 – Raisons et imaginaires de la planification

Parler de planification à propos de l’Afrique contemporaine peut paraître anachronique. Pourtant, la poursuite des objectifs internationaux de développement n’a pas seulement favorisé la généralisation des procédés néolibéraux de la Nouvelle gestion publique, elle a aussi induit le recours à des outils qui rappellent l’ingénierie du développement employée depuis le colonialisme tardif. La figure de l’État planificateur est un horizon de pensée : mémoire de l’État bienveillant, dénonciation de sa disparition ou appel au volontarisme développementaliste orientent les demandes d’État qui s’expriment dans les débats publics et les discours officiels. Des politiques de modernisation menées à l’indépendance au Kenya, en Côte d’Ivoire ou au Malawi à la gestion de l’urgence alimentaire en Éthiopie et aux exercices de prospective contemporains, ce dossier se penche sur la place centrale qu’occupent raisons et imaginaires de la planification dans le gouvernement de l’Afrique.

Lire les articles de ce numéro sur CAIRN

SOMMAIRE

DOSSIER

Page 5 à 26 – Introduction au thème, Planifier en Afrique, par Boris Samuel
Page 27 à 49Construire une nation d’agriculteurs : l’« homme économique » et l’attente du développement dans le Malawi postcolonial, par Geoffrey Traugh, Traduction de  Raphaël Botiveau
Page 51 à 63 – Entre les plans d’émergence sans vision et des visions sans émergence : la difficile appropriation par l’Afrique de ses trajectoires de développement, Entretien avec  Kako Nubukpo, Propos recueillis par  Boris Samuel
Page 65 à 83 – Temporalités des systèmes d’alerte précoce et extraversion de l’État éthiopien (2003-2016), par François Enten
Page 85 à 108 – Les statistiques comme mode de communication politique. Le cas des premiers plans de développement au Kenya, Daniel Speich Chassé, Traduction de  Raphaël Botiveau
Page 109 à 128 – Compter pour planifier : dénombrement de la population et « capitalisme d’État » en Côte d’Ivoire (1954-1967), par Louise Barré

RECHERCHE

Page 129 à 151 – Du fou rire au rire fou : Analyse historico-anthropologique d’une « épidémie de rire » en Tanzanie, par Ines Pasqueron de Fommervault

CONJONCTURE

Page 153 à 175 Proto-guerre et négociations. Le Mozambique en crise, 2013-2016, par Éric Morier-Genoud

LECTURES

Page 177 à 196 – Chronique bibliographique : Mandela à livres ouverts, par Benoît Dupin
Page 197 à 218 – Autour d’un livre, James Ferguson, Give a Man a Fish. Reflections on the New Politics of Distribution, Durham/Londres, Duke University Press, 2015, xv et 264 pages, Coordonné par  Boris Samuel
Page 219 à 232 – Revue des livres