Disparition d’Alain Ricard

L’ACPA a la grande tristesse de vous faire part du décès d’Alain Ricard survenu le samedi 27 aout à Bordeaux.  Directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste mondial de langues et littératures africaines, Alain fut co-fondateur de la revue Politique africaine et de l’ACPA avec Jean-Francois Bayart, Christian Coulon, Comi Toulabor et bien d’autres. Il a publié abondamment dans les colonnes de la revue mais il a également activement œuvré au sein de l’ACPA et tout au long de sa carrière au décloisonnement disciplinaire entre sciences humaines et sciences sociales notamment lorsqu’il fut co-rédacteur en chef de la revue et directeur de publication de 1993 à 1996. Les parties « magazine » et « informations scientifiques » qui donnaient place à des billets courts, la partie « débat » inaugurée en mars 1996, ouvrant la colonne aux controverses académiques se sont significativement développées sous son mandat. Lecteur insatiable et d’une grande curiosité, ouvert aux objets de recherche les plus divers, contributeur régulier de la revue et membre actif de l’ACPA en dépit de ses multiples engagements dans d’autres associations, il n’a cessé de batailler au sein de l’association contre les dérives bureaucratiques et pour la promotion de la spontanéité et de la liberté académiques. L’ACPA, la revue et le monde de la recherche perdent un de ses membres éminents et un humaniste généreux qui avait toujours table ouverte chez lui à Bordeaux.

Un portait de son histoire et de ses multiples engagements vient d’être publié sur le site de LAM http://www.lam.sciencespobordeaux.fr/fr/evenement/disparition-dalain-ricard


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *